Mes dernières créations, expositions et évènements.

 

Affiche-Mario-def-18-WEB.jpg

 

Le 23 septembre 2018 nous invitons pour la troisième fois le pianiste Mario Stantchev dans notre Atelier. Cette fois-ci il jouera en  trio avec Gilles Alamel à la batterie et Guillaume Renard à la basse des compositions de lui-même, de Guiilaume et des standards.

 L'apéro est offert par l'atelier Balthazar et ses amis. La participation à la matinée, est de 10 Euros.

Qui a déjà entendu Mario, Gilles et Guillaume sur scène connait leur inventivité et leur présence parsemées de sourires. Nous allons nous régaler...

 Expo-18-2.jpg

L'expo des meubles en carton de Suzy Foscolo et de mes travaux récents et non de peinture et sculpture, vu que nous travaillons sur le lieu, est ouverte tous les jours.

 

 

 

 

bateaux.jpgPremier fait éclatant :

ma flotte des migrants s’est enrichie d’un bateau d’une ONG suisse! Cependant, nous sauvons les bateaux 

échoués pour

les faire fleurir. 

 Galerie "les guerres"

 

 

 

 

 Et encore des bateaux!

bateaux-harpes.jpg

Si sur cettepresqu’ile on ne s'occupe pas

de bateaux on n'existe pas !

Si d’ici vous voulez vous rendre en Corse

vous montez sur un bateau.

Si vous êtes à vos premier pas au solfège vous préférez peut-être une harpe

Je vous propose :

payez un et vous aurez tous les deux ! 

 Galerie "les bateaux-harpes"

 

BD.jpgPassons à un argument plus sérieux :dans l’avant-dernier siècle c’étaient les bagnards qui construisaient les châteaux et les villas à Tamaris.

Frédéric Chopin et George Sand saluèrent.

En 54 du siècle dernier c’était l’état qui

vous payait les pansements. Sans forfait. Après un peu de morts.

Galerie "ma BD"

 

 

les-chateaux.jpg

A propos de châteaux : nos cartographes érudits ont catalogués deux nouveaux châteaux : un en mer mandarine et l’autre avec, au survol, un albatros !

 Galerie "les bagatelles"

 

nuages.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vu que les châteaux sont par définition hantés,

il faut peu : pendant la nuit m’arrivent les paroles comme elles viennent prononcées de nos jours.

Toutes ensemble. Un bel nuage !

Galerie "les dessus de porte"

 

 

 

little-bang.jpg

 

Fortuné comme suis, me neigent au dos

aussi les triangles.

Suffit-il de les ranger bien?

Galerie "little bang"

Premier fait éclatant : ma flotte des migrants s’est enrichie d’un bateau d’une ONG suisse !, et cependant nous sauvons les bateaux échoués pour les faire fleurir.

Et encore des bateaux. Si sur la presqu’ile on ne s »occupe pas de bateaux on n »existe pas !Si d’ici vous voulez vous rendre en Corse vous montez sur un bateau. Si vous êtes à vos premier pas au solfège vous préfériez peut-être une harpe. Je vous propose : payez un et vous aurez tous les deux ! 

Passons à un argument plus sérieux : dans l’avant dernier siècle c’étaient les bagnards qui construisaient les châteaux et les villas à Tamaris. Frédéric Chopin et George Sand saluèrent. En 54 du siècle dernier c’était l’état qui vous payait les pansements. Sans forfait.

A propos de châteaux : nos cartographes érudits ont catalogués deux nouveaux châteaux : un en mer mandarine et l’autre avec, au survol, un albatros !

Vu que les châteaux sont par définition hantés il faut peu : pendant la nuit m’arrivent les paroles comme elles viennent prononcées de nos jours. Toutes ensemble. Un bel nuage !

Fortuné comme suis me neigent au dos aussi les triangles. Suffit-il de les ranger ?

LP Kurt Weill.jpg

Allez, d'ici peu arrivera le printemps ... écoutez avec quelle verve! Le Gd Citron MP3.mp3

Content et orgueuiileux d'acceuillir deux grands artistes dans mon atelier pour un apéro concert, je vous présente leur comuniqué.

Balthasar

 

 

VAILLE QUE WEILL

Concert Kurt Weill par le duo LPEM

  

03 mars 2018 à 20h 

04 mars 2018 à 16h

Piano : Eric Méridiano     Chant : Laetitia Planté

Musique de Kurt Weill

Paroles de Bertolt Brecht

(Traductions françaises : Chansons extraites de « L’Opéra de 4 Sous » et« Grandeur et Décadence de la Ville de Mahagonny »)

Où ?

Atelier Balthazar

Artiste Peintre Plasticien
Quai Séverine, à côté de la Pharmacie
F-83430 Saint Mandrier-sur-Mer

Places limitées à 60 personnes par concert

Info:www.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Site internet : http://www.balthasar-b.fr

PAF : 10 euros

Apéro très généreusement offert par notre artiste hôte BALTHAZAR BRENNENSTUHL

Chacun peut amener pourrait amener de quoi grignoter afin de parfaire la convivialité et faire de ces deux moments de joyeux moments de partages !

Renseignements et Réservations

06 87 12 59 50/04 94 22 38 27  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.reservoirdessens.com

www.kerozen-of-marseille.com

( Un extrait en écoute en pj. Enregistrement fait il y a 20 ans lorsque j’avais approché ce répertoire au sein de ma formation lyrique au sein de conservatoire de Musique de Marseille. Aujourd’hui j’ai demandé à Eric Méridiano de baisser la tonalité d’une quarte ou quinte en dessous !! Ma voix a voyagé, a muri en un parcours éclectique de 25 ans….et c’est dans les graves que je trouve ce répertoire plus adapté )

« Nous sommes très touchés Eric et moi par le généreux accueil fait par l’artiste plasticien Balthasar BRENNENSTUHL. C’est dans une totale ouverture aux artistes et à la musique qu’il nous ouvre son atelier avec son piano (car il est aussi excellent pianiste) pour organiser ces deux concerts. Comme ouvrir son atelier ne lui suffisait pas, il s’est proposé d’offrir un apéro au public afin de faire de ces deux rencontres des moments de pure convivialité. Rien de plus encourageant que de lancer ces deux premiers concerts sur la parole de Bertolt Brecht, qui n’a cessé de dénoncer les dangers du capitalisme, dans cet espace atypique. Ce sera donc déjà l’occasion de bénéficier directement des valeurs engagées : le partage, l’humanité au profit de l’art, de la musique sans recherche de profit et intérêt...Du pur Brecht !!!! »

« A une époque où règne la confusion, où coule le sang, où on ordonne le désordre, où l’arbitraire prend force de loi, où l’humanité se déshumanise, ne dites jamais : C’est naturel ! Afin que rien ne passe pour immuable, dans la règle trouvez l’abus et partout où l’abus se sera montré, trouvez le remède. Faites en sorte, lorsque vous quitterez ce monde, de n’avoir pas seulement été bon mais de quitter un homme bon » Bertolt Brecht 1927

Parce que ces paroles résonnent toujours avec notre actualité, j’ai eu envie de les faire entendre, de les faire raisonner dans mes cordes vocales » Laetitia Planté 2018

Comment apporter un peu de lumière dans ce monde ?

En révélant l’ombre à la conscience humaine…afin de faire réfléchir notre humanité et de tenter d’y apporter des solutions par nos pensées, nos paroles et nos actions. J’aime la vision du théâtre épique à visée politique dans la parole de Bertolt Brecht en ce qu’elle propose une juste distance pour regarder les failles de ce monde et rendre le spectateur critique et créateur d’analyse. J’aime la musique de Kurt Weill en ce qu’elle peut être dissonante et donc dérangeante dans les codes d’écoute car pour moi l’artiste doit être celui qui dérange pour faire apparaître l’ange caché derrière ou en dessous le démon de l’homme !  » Laetitia Planté

Qui est le compositeur Kurt Weill ?

Kurt Weill est un compositeur allemand né à Dessau le 2 mars 1900 et mort à New York le 3 avril 1950. Sa musique, considérée par les nazis comme juive, lui vaut de voir ses partitions brûlées. Ses origines juives et ses sympathies pour le communisme font qu'il est contraint de quitter l'Allemagne en 1933 avec Lotte Lenya qu'il avait épousée en 1927 et qu'il ré-épouse en 1937 après un divorce en 1933. Il séjourne à Paris, où il compose Les Sept Péchés capitaux (Die sieben Todsünden) sur un texte de Brecht pour leThéâtre des Champs-Élysées et termine sa Seconde symphonie avant de se rendre auxÉtats-Unis en 1935

Qui est le dramaturge Bertolt Brecht ?

Né à Augsbourg (Allemagne) le 10/02/1898 ; Mort à Berlin (Allemagne) le 14/08/1956. Bertolt Brecht débute comme assistant metteur en scène au Deutsches Theater de Berlin en 1923. Exilé aux Etats-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, il revient en Allemagne en 1948 pour fonder la troupe du Berliner Ensemble. Il est le théoricien d'un théâtre didactique ayant pour but la prise de conscience et l'action du spectateur. Il essaie pour cela de créer une distanciation entre spectateurs et personnages, afin d'empêcher l'identification. Brecht écrit et met en scène de nombreuses pièces, telles que la Vie de Galilée (1943) ou le Cercle de craie caucasien (1943-1945) pour cette nouvelle forme de théâtre qu'il définit dans le Petit Organon pour le théâtre en 1948. Sympathisant du marxisme, Brecht exprime dans ses oeuvres ses idées socialistes, ce qui lui vaudra le prix Staline international pour la paix en 1955.